Roman – Mission Mammouth

Roman – Mission Mammouth

AuteurXavier-Laurent Petit
EditeurL’école des loisirs
Pages207
CollectionHistoires naturelles
Âge conseillé9 – 13 ans
Lu en classeNon, mais ça viendra
Thèmes abordésAventure, apprentissage, Russie, histoire

Le résumé

Si vous pensiez savoir ce que c’est que d’avoir froid…

Amouksan est la doyenne de l’humanité. Elle vit en Sibérie, au bord du monde, près du domaine des esprits. À présent, il ne lui reste que ses souvenirs, et trois objets précieux qu’on lui a offerts : un talisman en cuir, une pochette de photos, et une magnifique robe qu’elle a porté une seule fois, il y a très, très, très longtemps. Dans un temps que les moins de cent ans ne peuvent pas connaître. Son père trappeur aurait voulu un garçon, pour lui apprendre à chasser le renne l’hiver, et le saumon l’été. Alors, il élèvera Amouksan comme un garçon. Mais cette année-là, c’est un géant revenu du fond des âges qu’ils vont découvrir ensemble. Un mammouth. Il allait leur offrir la plus incroyable aventure de leur vie.

Mon avis — ★★★★☆

Je ne connaissais pas la collection « Histoires naturelles » de l’Ecole des loisirs, rédigée par Xavier-Laurent Petit. C’est dans le cadre de notre abonnement de classe que j’ai lu ce roman.

J’étais sceptique… Je vous avoue que la Russie n’est pas un pays qui m’intéresse au premier abord, et l’histoire de quelques habitants de la Sibérie au début du XXe siècle n’était pas le thème premier pour me faire rêver. Mais je me suis quand même lancé (j’aime bien lire ce que je dépose dans bibliothèque de classe). J’ai été très agréablement surpris !

Le livre, qui se base sur une histoire vraie mais évidemment romancée, est le témoignage d’une très vieille femme qui raconte ses souvenirs à son arrière-arrière-petite-fille. Les chapitres alternent donc les époques passant de 1901 à 201… (oui l’année n’est pas précisée). La transition est facile et personne n’aura de mal à comprendre quand nous sommes.

On suit donc les dures aventures d’Amouksan, une petite fille de Sibérie, confrontée à la solitude de sa famille, le froid et la neige permanents, l’apprentissage de la chasse pour survivre et gagner un peu d’argent en le vendant “aux Blancs”. Le décor social est vite planté : un père taiseux, des enfants et la femme qui obéissent, une yaranga (tente traditionnelle faite de peaux tendues sur une ossature de bois)…
Et puis un jour, une découverte va venir bousculer les habitudes : la découverte d’un mammouth pris dans la boue glacée, l’interêt pour les scientifiques et la promesse d’une grosse somme d’argent. C’est alors un monde nouveau qui entre dans la vie d’Amouksan : celui du monde des villes, de la technologie, de la nouveauté…

Il est intéressant de suivre les pensées de la vieille femme et de la jeune fille qu’elle a été : l’insouciance de la jeunesse, mais aussi le questionnement permanent face à la sagesse et au rejet de nouveauté de la femme mûre que le temps a forgé.
On pourra aussi apprécier – sans que ce soit le sujet principal – les différences radicales entre deux jeunes filles séparées par un siècle d’histoire : la discrétion de l’une et la verve de l’autre ; l’acceptation des règles patriarcales de la première et le questionnement de la seconde…

Vous l’aurez compris, c’est donc un excellent roman que cette “Mission Mammouth” ! Foncez !

Extraits

Vous me prenez pour une vieille folle n’est-ce pas ?
Et pourtant, c’est la pure vérité. Que ça vous plaise ou non, j’ai quelque chose comme 126 ou 127 ans. Peut-être plus. Ou un peu moins. On ne va pas chipoter.

« Mission Mammouth », Xavier-Laurent Petit

J’ai regardé maman qui m’a regardée. Ébé a fait une grimace. Une petite soeur, ce n’était pas une très bonne idée. On le savait toutes les trois.
Ce que voulait Père, c’était un garçon.

« Mission Mammouth », Xavier-Laurent Petit

La main de la petite s’agite soudain dans la mienne. Une fois encore, j’étais repartie dans mes souvenirs. Comment s’appelle-t-elle déjà cette gamine ? Anissia ? Alissia ? Antonia ?… Ma tête est une vraie passoire.
Elle pouffe de rire. Un joli rire en cascade.
– Tu croyais vraiment qu’ils étaient blancs comme la neige ? s’étonne-t-elle. Tu n’avais jamais vu de Blancs ?
– Jamais.
– Même à la télévision ?
À mon tour de rire. Un vieux rire qui ressemble à un bêlement.
– Ma pauvre petite bichounette, à cette époque, ça n’existait pas la télévision !

« Mission Mammouth », Xavier-Laurent Petit
Roman – Dangereuses photos

Roman – Dangereuses photos

AuteurR.L. Stine
EditeurBayard
TraducteurDaniel Alibert-Kouraguine
Pages144
CollectionChair de poule — Tome 3
Âge conseilléA partir de 10 ans
Lu en classeNon
Thèmes abordésFrisson, suspens, amitié

Le résumé

1, 2, 3… Ouistiti !

Drôle d’engin , pense Alex en trouvant un appareil photo dans une maison abandonnée. Les clichés instantanés qu’il développe représentent des évènements, toujours dramatiques, qui ne sont pas encore arrivés. Et si cet appareil, doté de pouvoirs maléfiques, provoquait l’avenir ?

Mon avis — ★★★☆☆

Ce tome est un classique de la collection « Chair de Poule » : les chapitres sont très courts, permettant aux lecteurs les plus réfractaires d’avancer rapidement dans l’ouvrage. D’autre part, la dernière ligne de chacun de ces chapitres donne toujours envie de lire la suite. Il est impossible de s’arrêter une fois lancé.
Si l’histoire est bien trop vite traitée, les détails pas toujours très intéressants et les personnages survolés, le roman reste efficace et se lit très rapidement. Un simple appareil photo peut-il faire le mal ? Évidemment, puisqu’on est dans du Stine. Je me suis laissé surprendre par deux fois, pensant qu’il allait arriver des choses très graves aux différents personnages, puis l’histoire m’a rappelé que nous étions dans un roman jeunesse.

Pas le meilleur, mais pas le pire, ce tome ravira les fans de la collection et permettra d’accrocher quelques enfants dont la lecture n’est pas le loisir premier.

Extraits

Mais non, allez, on y va ! insista Michael. On voulait de l’aventure, non ? Eh bien, partons découvrir les secrets de cette maison.
Alex hésitait en observant l’inquiétante bâtisse, saisi d’un mauvais pressentiment.
Soudain, alors qu’il s’apprêtait à répondre, une forme sombre jaillit des hautes herbes et bondit sur lui.

« Dangereuses photos », R.L. Stine

Ses mains tremblaient légèrement. Il réalisa combien cet appareil lui faisait peur maintenant.
« Je ne devrais pas faire ça, se dit-il en sentant une sourde angoisse l’envahir. Je sais bien que je ne devrais pas faire ça. »

« Dangereuses photos », R.L. Stine
Roman – Jefferson

Roman – Jefferson

« Jefferson » le lauréat du grand prix des Incorruptibles (catégorie CM2/6e) en 2019-2020.

AuteurJean-Claude Mourlevat
EditeurGallimard Jeunesse
IllustrateurAntoine Ronzon
Pages270
Âge conseilléA partir de 9 ans
Lu en classeNon
Thèmes abordésEnquête, amitié, suspens

Le résumé

En ce radieux matin d’automne, le hérisson Jefferson décide d’aller chez son coiffeur se faire raffraîchir la houpette. Comment pourrait-il imaginer, alors qu’il arrive plein d’entrain au salon “Défini-Tif”, que sa vie est sur le point de basculer ?
Accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, le brave Jefferson, 72 cm de frousse et de courage, est jeté dans une aventure qui le mènera, pour le meilleur et pour le pire, au pays des êtres humains.

Mon avis — ★★★★☆

Avant même de démarrer la lecture, mon esprit était formaté : c’est du Mourlevat, ça va être top ! Et bien je n’ai pas été déçu ! Jefferson est un très bon roman.
L’enquête, car il s’agit d’une enquête, est peu conventionnelle et amusante. Prévisible pour l’adulte que je suis, elle saura tenir en haleine le public principal sans aucun soucis.
Les personnages sont divisés en deux groupes : les animaux (à l’aspect étrangement humain) et les humains. Comment souvent dans ce genre de livres, il devient facile d’oublier qui est animal et qui ne l’est pas. Parmi les animaux : des hérissons, des cochons, des vaches… qui cohabitent sans le moindre soucis. Parmi les humains : les bons et les mauvais. On regrettera peut-être le côté un peu caricatural des deux loubards rencontrés dans le roman, mais j’ai déjà imaginé les voix que je leur donnerai lors d’une future lecture offerte en classe.

L’ouvrage traite aussi de la question de la viande et des abattoirs. Un passage notamment sera peut-être un peu difficile pour certains élèves et il est possible que l’un ou l’autre se pose la question de manger un steak en rentrant à la maison le soir-même. Une discussion pourra être nécessaire à ce sujet.

C’est donc une très bonne histoire, bien ficelée où chaque chapitre donne envie de se jeter sur le suivant. Je le conseille !

Extraits

Le jeune hérisson Jefferson Bouchard de La Poterie acheva de ranger son logis en chantonnant des petits pom… pompom… pompom… à la façon des gens qui sont de très bonne humeur. Quand tout fut parfaitement en ordre, la balayette époussetée à la fenêtre et la pelle à ordures raccrochée à son clou, il programma son four pour que ses pommes de terre à la crème soient cuites à point pour son retour. Puis il enfila son veston, le boutonna au milieu, notant par la même occasion que cela faisait des plis dans le tissu à cause de son petit bedon qui poussait vers l’avant. Il faudrait qu’il freine un peu sur les gâteaux secs.

Il se vaporisa de parfum Sous-bois, laça dans l’entrée ses chaussures parfaitement cirées en posant tour à tour son pied droit puis son pied gauche sur le tabouret prévu pour cela, attacha son sac-à-dos sur ses épaules et sortit. Ce qui le mettait en joie ce matin-là était peu de chose : il avait décidé de se rendre chez son coiffeur. Ça lui avait sauté aux yeux alors qu’il faisait sa toilette : sa gracieuse houppette était en bataille. Or, il détestait avoir l’air négligé. Voilà : il irait en ville se faire rafraîchir la houppette !

« Jefferson », Jean-Claude Mourlevat

– Asseyez-vous, les invita-t-elle en leur indiquant un canapé à fleurs. Et ne faites pas attention au désordre. C’est ce que recommandent en général les maniaques du rangement. Tout, chez Carole, était parfaitement en ordre et Jefferson y fut sensible.

« Jefferson », Jean-Claude Mourlevat

Jefferson n’avait pas l’air étonné du tout. Il avait plutôt l’air éberlué, ahuri, estomaqué, aplati, démantibulé, moulu, électrocuté, sidéré, abasourdi

« Jefferson », Jean-Claude Mourlevat
La naissance du monde… – Ep. 39 – Mammifères contre dinosaures

La naissance du monde… – Ep. 39 – Mammifères contre dinosaures

À ma gauche, une famille qui a dominé le monde pendant des millions d’années avant de disparaitre subitement à la suite de la chute d’un caillou… À ma droite, une famille longtemps terrée dans l’ombre avant de prendre sa revanche et de se répandre partout.
Que le match commence !

Enjoy !

Journal de bord 01 — Semaine du 22 mars 2021

Journal de bord 01 — Semaine du 22 mars 2021

Ça fait des mois, peut-être même des années que j’ai découvert et lu en détails les journaux de bord de la classe de Bruce Demaugé-Bost. Ils m’ont permis de m’imaginer et de comprendre une petite partie de son fonctionnement, d’oser faire en classe des choses que j’imaginais impossibles et surtout de croire en l’importance de la diversité des activités.
Je lui vole cette idée, en espérant qu’il ne m’en veuille pas et en me disant qu’un jour peut-être, ces écrits seront utiles à un jeune enseignant ou à une jeune enseignante quelque part…

Enjoy !

Histoire – H17 – Qu’a-t-on appelé la Renaissance ?

Histoire – H17 – Qu’a-t-on appelé la Renaissance ?

Dans ce chapitre, nous présentons ce qu’est la Renaissance aux élèves. Beaucoup d’élèves n’ont jamais entendu ce terme. Il est nécessaire de présenter la Renaissance du côté artistique, mais aussi littéraire et technique/scientifique.

Enjoy !

Histoire – H16 – Pourquoi François Ier a-t-il fait construire Chambord ?

Histoire – H16 – Pourquoi François Ier a-t-il fait construire Chambord ?

François Ier est l’un des rois de France les plus emblématiques. A son nom est associé 1515 (à prononcer quinze-cent-quinze !), Léonard de Vinci ou encore le château de Chambord. Et bien c’est avec ce château que nous allons aborder ce personnage historique et les évènements qui l’entourent.
Beaucoup de vidéos pour ce chapitre qui nécessite de voir ! Et puis, les élèves sont assez heureux d’avoir autre chose que de longs documents à chaque fois !

Enjoy !