Archives de
Étiquette : enquête

Nouvelles – Drôle de samedi soir

Nouvelles – Drôle de samedi soir

AuteurClaude Klotz
EditeurLe livre de poche jeunesse
Pages186
Âge conseilléÀ partir de 9 ans
Lu en classeNon, mais ça viendra
Thèmes abordésEnquête, aventures, humour
Achat sur Amazon
(Aidez à financer les serveurs
du blog en achetant votre livre
sur Amazon via ce lien de partenariat)

Le résumé

Les histoires se suivent mais ne se ressemblent pas…

Comment Harp, 10 ans, amateur de télé et de poulet mayonnaise pourrait-il neutraliser quatre cambrioleurs seul et sans se fatiguer ? Qu’y a-t-il de commun entre un gangster en fin de carrière et une veille dame mal aimée ? Comment un ascenseur à la vitre cassée transformerait-il un comptable en vedette internationale ? 

Mon avis — ★★★★☆

Encore un livre qui trainait dans ma bibliothèque depuis quelques mois. Je l’avais probablement acheté un jour d’errance chez Cultura ou à la Fnac. Quelle ne fut pas ma surprise de le voir dans la liste de référence des ouvrages littérature jeunesse éditée par l’Education Nationale.

Je pensais qu’il s’agissait d’un roman d’enquête de deux centaines de pages, c’est finalement trois nouvelles qui se cachaient dans cet ouvrage :

  • La première raconte l’histoire d’un garçon qui va devoir lutter contre des cambrioleurs qui semblent lui vouloir du mal. Bien ficelée, cette nouvelle respecte tout ce qu’on attend de ce type d’histoire : du suspens, de l’obscurité, des méchants caricaturaux et bougons, un jeune héros courageux (un brin méprisant peut-être…)
  • La suivante nous narre la triste fin de vie d’une petite vieille qui doit loger chez son fils, au grand dam de sa belle-fille qui la déteste et fait tout pour lui faire payer sa présence. Se mêle une histoire de mafieux qui ne sera pas pour déplaire aux enfants.
  • La dernière présente un type lambda, le quadra célibataire vivant chez sa mère et à la vie aussi fade qu’inintéressante et qui va être pris d’une folie sans nom pour… (je ne divulgâcherai pas, non mais !). Là encore, l’histoire est plaisante, drôle et étonnante du début à la fin.

On est à chaque fois vraiment dans la “nouvelle” : peu de personnages, histoires courtes, lieux restreints, résolution et fin inattendues ! Les enfants comprendront facilement les situations et les amuseront à coup sûr.
Si les histoires sont différentes, elles utilisent toutes les trois un humour grinçant. Les personnages sont caricaturaux au possible, mais je n’ai pas trouvé ça gênant, bien au contraire.
On regrettera juste une grossophobie à peine cachée, typique des années 70/80 qu’on devra expliquer aux enfants.

J’ai en tout cas adoré ces histoires. J’ai été surpris par chacune des fins (je suis assez naïfs quand il s’agit des histoires cependant)… Je suis certain que vous les aimerez aussi !

Extraits

Spalanchi regarda le profil de son voisin qui se découpait sur la vitre.
“Je t’ai vu au zoo, cracha t-il, je suis sûr que je t’ai vu au zoo, du côté des gorilles.”
Walcho se tourna, étonné.
“C’est drôle, dit-il, moi je ne t’ai pas vu ; pourquoi tu ne m’as pas fait signe ?”
Spalanchi pensa que s’il voulait pas devenir fou furieux, il valait mieux qu’il se retrouve seul.

« Drôle de samedi soir ! », Claude Klotz

Sous le sourire de sa belle-fille, Andréa se rendit compte qu’il y avait une haine immense qui l’épouvantait.

« Drôle de samedi soir ! », Claude Klotz

Au fur et à mesure qu’il approchait de sa maison, son coeur battait de plus en plus vite.
C’était une folie ! Lui, Lucien Edouard Dobichon, se livrer à de telles excentricités, il n’y avait rien de plus puéril, c’était stupide, c’était…
Et brusquement il fut devant l’ascenseur.
Il se retourna et regarda dans le hall. Il était seul.
Les portes coulissèrent, se refermèrent derrière lui.
C’était l’instant ou jamais.

« Drôle de samedi soir ! », Claude Klotz
Roman – Jefferson

Roman – Jefferson

« Jefferson » le lauréat du grand prix des Incorruptibles (catégorie CM2/6e) en 2019-2020.

AuteurJean-Claude Mourlevat
EditeurGallimard Jeunesse
IllustrateurAntoine Ronzon
Pages270
Âge conseilléA partir de 9 ans
Lu en classeNon
Thèmes abordésEnquête, amitié, suspens
Achat sur Amazon
(Aidez à financer les serveurs 
du blog en achetant votre livre 
sur Amazon via ce lien de partenariat)

Le résumé

En ce radieux matin d’automne, le hérisson Jefferson décide d’aller chez son coiffeur se faire raffraîchir la houpette. Comment pourrait-il imaginer, alors qu’il arrive plein d’entrain au salon “Défini-Tif”, que sa vie est sur le point de basculer ?
Accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, le brave Jefferson, 72 cm de frousse et de courage, est jeté dans une aventure qui le mènera, pour le meilleur et pour le pire, au pays des êtres humains.

Mon avis — ★★★★☆

Avant même de démarrer la lecture, mon esprit était formaté : c’est du Mourlevat, ça va être top ! Et bien je n’ai pas été déçu ! Jefferson est un très bon roman.
L’enquête, car il s’agit d’une enquête, est peu conventionnelle et amusante. Prévisible pour l’adulte que je suis, elle saura tenir en haleine le public principal sans aucun soucis.
Les personnages sont divisés en deux groupes : les animaux (à l’aspect étrangement humain) et les humains. Comment souvent dans ce genre de livres, il devient facile d’oublier qui est animal et qui ne l’est pas. Parmi les animaux : des hérissons, des cochons, des vaches… qui cohabitent sans le moindre soucis. Parmi les humains : les bons et les mauvais. On regrettera peut-être le côté un peu caricatural des deux loubards rencontrés dans le roman, mais j’ai déjà imaginé les voix que je leur donnerai lors d’une future lecture offerte en classe.

L’ouvrage traite aussi de la question de la viande et des abattoirs. Un passage notamment sera peut-être un peu difficile pour certains élèves et il est possible que l’un ou l’autre se pose la question de manger un steak en rentrant à la maison le soir-même. Une discussion pourra être nécessaire à ce sujet.

C’est donc une très bonne histoire, bien ficelée où chaque chapitre donne envie de se jeter sur le suivant. Je le conseille !

Extraits

Le jeune hérisson Jefferson Bouchard de La Poterie acheva de ranger son logis en chantonnant des petits pom… pompom… pompom… à la façon des gens qui sont de très bonne humeur. Quand tout fut parfaitement en ordre, la balayette époussetée à la fenêtre et la pelle à ordures raccrochée à son clou, il programma son four pour que ses pommes de terre à la crème soient cuites à point pour son retour. Puis il enfila son veston, le boutonna au milieu, notant par la même occasion que cela faisait des plis dans le tissu à cause de son petit bedon qui poussait vers l’avant. Il faudrait qu’il freine un peu sur les gâteaux secs.

Il se vaporisa de parfum Sous-bois, laça dans l’entrée ses chaussures parfaitement cirées en posant tour à tour son pied droit puis son pied gauche sur le tabouret prévu pour cela, attacha son sac-à-dos sur ses épaules et sortit. Ce qui le mettait en joie ce matin-là était peu de chose : il avait décidé de se rendre chez son coiffeur. Ça lui avait sauté aux yeux alors qu’il faisait sa toilette : sa gracieuse houppette était en bataille. Or, il détestait avoir l’air négligé. Voilà : il irait en ville se faire rafraîchir la houppette !

« Jefferson », Jean-Claude Mourlevat

– Asseyez-vous, les invita-t-elle en leur indiquant un canapé à fleurs. Et ne faites pas attention au désordre. C’est ce que recommandent en général les maniaques du rangement. Tout, chez Carole, était parfaitement en ordre et Jefferson y fut sensible.

« Jefferson », Jean-Claude Mourlevat

Jefferson n’avait pas l’air étonné du tout. Il avait plutôt l’air éberlué, ahuri, estomaqué, aplati, démantibulé, moulu, électrocuté, sidéré, abasourdi

« Jefferson », Jean-Claude Mourlevat
Les Odyssées – Le vol de la Joconde

Les Odyssées – Le vol de la Joconde

C’est probablement le tableau le plus connu du monde. Il a inspiré des romans, des films, des jeux… Le regard énigmatique de son unique personnage n’a jamais totalement révélé tous ses secrets.
Si elle est aujourd’hui plus que protégée, la “Joconde” de Léonard de Vinci a déjà été volée ! Voici l’histoire de ce cambriolage bien particulier.

  • Comme toujours, l’épisode est à écouter sur vos plateformes de podcasts fétiches ou directement sur le site de la radio.
  • Le document est à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous :